MENU

Voir mon panier

Prenez place




Crédit photo : Noëlla Barras


Fils d’un papa mineur de sel (à la saline de Varangéville), j’ai pu côtoyer le milieu ouvrier et syndical très tôt et j’ai vécu, sans le savoir à l’époque, le début du déclin industriel de ma chère région Lorraine.

J’explore et photographie depuis 2010 des lieux abandonnés, au gré de mes voyages à travers l’Europe, afin d’immortaliser des lieux et des objets pensés et créés par l’Homme.
Ce dernier, pensant être au sommet de l’échelle de la vie sur Terre, décide de stopper leur utilisation, de les laisser pour compte, soit par simple abandon, soit pour refaire quelque chose de nouveau, dans la démarche sur-consommatrice de répondre à de prétendues attentes...

A travers mes photos, je souhaite remettre les choses à leur place : redonner une place authentique, au sommet de l’échelle précisément, à la nature.

Dans tous les environnements que j’explore, l’évidence est là dans chaque recoin : l’homme n’est plus là mais la nature fait vivre le lieu qui reste en mouvement...
L’infiltration de l’eau, l’arrivée de moisissures, la poussière, les peintures qui se cloquent... là où le commun des mortels y verrait un lieu qui se meurt, j’y présente de la vie, chargée d’histoire, en pleine mutation chaque jour qui passe...

Tout au long des clichés qui vont suivre, j’ai tenté de vous emmener avec moi, à travers mon regard et à l’aide de mon appareil photo reflex, pour y saisir des instants éternels.
J’ai toujours estimé être dans la peau d’un privilégié en franchissant le seuil de certains endroits. Même s’il est impossible de vous transmettre intégralement les émotions et le ressenti du moment, j’ai essayé à travers mon travail photographique, de vous embarquer avec moi... comme si vous y êtiez.

Chaque photo s’accompagnera d’une légende sous forme de citation connue, ou pas, parfois modifiée personnellement, au gré de l’humeur... Ces mots qui accompagneront chaque cliché vous aideront à imaginer sûrement une histoire, à philosopher quelques instants, à relativiser... du moment que vous ne restez pas indifférent(e), cela me convient.

Prenez place, respirez un grand coup et plongez au coeur de mes visites interdites...